+33 (0)6 07 83 04 78

             
    
                     
Partager
|
  Recommander à un ami
|

05/07/2012 - eCall - Une réalité dans 3 ans

La F.N.AA se félicite de la résolution du Parlement européen, le 3 juillet dernier, exigeant la généralisation du eCall à l’échelle européenne d’ici 2015. Elle remercie surtout les députés européens d’avoir tenu compte de ses craintes de voir le eCall détourné à des fins anticoncurrentielles. La F.N.AA restera vigilante jusqu’à la mise en place du eCall qui doit maintenant être préparée par le Commission Européenne.

La F.N.AA et l’AESRA (Association européenne des services et réparation automobile, qu’elle a fondée en octobre 1994 pour agir à Bruxelles en faveur des artisans) se félicitent en outre d’avoir été entendues par le Parlement européen en ce qui concerne les potentielles dérives anticoncurrentielles des moyens techniques de fonctionnement du eCall. Les deux organisations professionnelles le rappelaient encore une fois à Bruxelles le 26 octobre dernier, lors d’une rencontre sur ce sujet avec la Direction de la Concurrence et de la Direction « Mobilité et Transports ».

Depuis l’émergence du débat européen sur l’eCall, la F.N.AA et l’AESRA soulignent que s’ils ne sont pas strictement encadrés, ces moyens techniques peuvent également favoriser une dérive anticoncurrentielle favorable aux réseaux constructeurs comme aux assisteurs au détriment des acteurs indépendants de l’entretien, de la réparation et du dépannage automobiles.

Dans sa résolution du 3 juillet, le Parlement européen a tenu compte des inquiétudes des artisans indépendants de l’automobile. A cet effet, il demande que le système « eCall » embarqué soit accessible gratuitement et sans discrimination à toutes les parties prenantes telles que les services de pièces détachées et d'après-vente, les fournisseurs d'équipements, les ateliers de réparation et les fournisseurs de services indépendants, d'assistance routière et de services associés.

Pour préserver le libre choix pour les consommateurs et l'accès libre pour les fournisseurs de services, le Parlement demande que ces principes fondamentaux fassent partie des critères de conception des plateformes embarquées.

|42056_ecall.jpg|

[Title].
[Title].

Highslide JS

[Title].

Highslide JS

[Title].

 

 
 
 Conditions Générales   Mentions légales   Plan du site   Publicité   Règlementations