+33 (0)6 07 83 04 78

             
    
                     
Partager
|
  Recommander à un ami
|

30/11/2006 - Poulie à roue libre d’alternateur

Les irrégularités rotatives du vilebrequin, liées au principe même de son fonctionnement dans les moteurs à combustion, ont des effets négatifs sur les courroies d’entraînement des accessoires pouvant provoquer une importante nuisance sonore, un claquement des courroies, une usure excessive des pièces ainsi que des vibrations du véhicule. Pour y remédier, INA a développé une poulie d’alternateur débrayable dite « à roue libre » commercialisée en première monte depuis 1995. Les irrégularités rotatives qui affectent les moteurs diesel modernes, mais aussi les moteurs à combustion, entraînent d’indésirables vibrations du vilebrequin. La charge exercée sur les courroies d’entraînement augmente avec la masse des accessoires périphériques devant être entraînés. Ce sont notamment les alternateurs dont sont équipés les véhicules modernes qui, pour satisfaire au nombre croissant des consommateurs de courant, s’avèrent de plus en plus puissants et volumineux. Le principe du moyeu de vélo Pour éviter toute usure prématurée des systèmes d’entraînement par courroies, INA a développé et commercialisé en première monte depuis 1995 le principe breveté de la poulie à roue libre d’alternateur. Ce principe correspond à celui du moyeu de vélo qui ne permet au couple d’agir que dans une seule direction. Afin de compenser le décalage du vilebrequin lié à son principe de fonctionnement, l’alternateur est temporairement découplé du système d’entraînement ce qui lui permet de tourner parfaitement rond. Si la vitesse de rotation de l’alternateur est supérieure à celle des courroies, comme par ex. lors d’une diminution du régime moteur, la roue libre d’alternateur découple l’entraînement de l’alternateur qui continue ainsi à tourner librement. Ceci permet d’éviter assurément toute forme de patinage des courroies d’entraînement, responsable de leur claquement et grincement, et donc de prévenir leur défaillance prématurée. Cette alternance permanente entre couplage et découplage se produit en quelques millièmes de secondes. En effet, le régime peut atteindre jusqu’à 12000 tours/minute, soit deux fois, voire deux fois et demi, le régime moteur. Et ce, par une température de fonctionnement pouvant atteindre 120 degrés Celsius. Il parait donc évident que les poulies à roue libre d’alternateur sont des composants haute performance dont la fabrication doit être extrêmement précise. Conçus pour une durée de vie de 100.000 à 120.000 kilomètres, ils doivent toujours être remplacés en même temps que les composants du système d’entraînement par courroie. Numéro 1 mondial INA, marque du groupe Schaeffler, produit actuellement plus de douze millions de poulie à roue libre d’alternateur par an. Depuis l’introduction sur le marché de ces composants haute précision, plus de 54 millions sont en service. Tous les grands fabricants d’alternateurs en Europe, en Asie et en Amérique ont recours aux produits provenant d’Herzogenaurach, disponibles en plus de 100 versions différentes. Avec une part de marché de 85 %, INA est le premier fabricant au monde à roue libre d’alternateur. Les avantages Durée de vie de la courroie d’entraînement et des composants du système d’entraînement par courroie jusqu'à deux fois plus longue Tenue prolongée du tendeur de courroie Fonctionnement plus régulier de l’entraînement des accessoires périphériques Réduction des vibrations dans l’habitacle Augmentation du chiffre des garages et les distributeurs du fait du contrôle et du remplacement éventuel de l’intégralité du système d’entraînement par courroie, y compris la poulie à roue libre d’alternateur.

[Title].
[Title].

Highslide JS

[Title].

Highslide JS

[Title].

 

 
 
 Conditions Générales   Mentions légales   Plan du site   Publicité   Règlementations