+33 (0)6 07 83 04 78

             
    
                     
Partager
|
  Recommander à un ami
927 courriers.
< - 1 2 4 5 6 7 8 9...309 >
|

A quand un retournement de situation ? (suite)
Posté le : 04/06/2019
Réponse a Mathias des Ardennes

Bonjour Mathias, très honnêtement si vous vous en sortez sans agréments d'assistance, continuez !
Même si cela apporte un certain volume d'affaires, il n'en n'est pas de même pour la rentabilité. Je ne sais pas quels tarifs vous pratiquez.

Mais quand certaines assistances paient des forfaits 30 kms roulés a 62€ ht, d'autres ne reconnaissent pas les utilitaires, d'autres encore ont des plafonds de prises en charge même sur des accidents ou des remorquages autoroutes qui ne couvrent pas les frais.

En gros, déplacement d'un 12 t ou 16 t pour être en règle sur des camping car ou utilitaires qui, on le sais, sont plus à 3.8 t voir 4 t que 3.5 t et tous ça pour le prix d'un remorquage d'un Renault Mégane de 1998 sans freins ou direction électrique bloqués.

Sans parler de la non reconnaissance des véhicules hybrides / électriques ou on oblige formation, outillage et méthodes spécifiques, mais sans modification de tarifs.

Non très honnêtement gardez la notion certe frustrante de second ou troisième intervenant.
Mais vendez vos prestations à la hauteur des investissements et entretiens des dépanneuses avec le savoir faire de vrais dépanneurs remorqueurs (le jour où une rayure mal repérée sur un bon de prise en charge, un treuil, un flexible, un vérin, sera exploser sur un camion, les assistances ne vous ferons aucune fleur)

En revanche, c'est vrai que les agréments devraient être remis en considération tous les 2 ou 5 ans peut être, comme pour les autoroutes.
Le fait que certains gardent des agréments plus de 10 ans ou 20 ans sans forcément d'efforts d'investissement en face n'est pas logique.

Le débat pourrait être très long. La politique du nombre de sortie par rapport aux gains et coup reel est très discutable.

A réfléchir de très près
Fabien

Restitution 24H/24H, fin
Posté le : 25/05/2019
Merci Messieurs pour vos réponses. Nous n'avons aucune heure de précisée dans le cahier des charges;

J'ai appelé la Préfecture pour savoir mais la personne en charge du service fourrière n'a pas su me répondre non plus !

Cependant les Policiers, en l'occurence, nous appellent régulièrement pour rendre les voitures la nuit.
Depuis peu nous refusons, ras le bol d'être corvéable à merci et toujours peur sur qui nous pouvons tomber la nuit aussi.

Je ferai ce que M. Brotons m'a dit !
Amicalement
Alice

Restitution 24H/24H, suite
Posté le : 24/05/2019
Réponse à Alice,

Sur la DSP ou cahier des charges que tu as signé avec le Préfet de ton département, les jours et horaires à minima d'ouverture doivent être inscrit.

Si ce n'est pas le cas, les horaires à disposition de la clientèle qui doivent être visible du public même si l'entreprise est fermé feront référence.

Si une restitution doit être effectuée en dehors de ces horaires et à la demande des services de l'état, tu es en droit de demander une réquisition à personne pour mise à disposition d'un véhicule placé en fourrière en vue de sa restitution à son propriétaire en dehors des horaires d'ouverture.

Autant dire que les services de l'état ne la rédigerons pas ce qui implique donc que vous pouvez rester sur vos horaires déclarés sur panneau information public.
ADS Noisiel - Jean Pascal Brotons

927 courriers.
< - 1 2 4 5 6 7 8 9...309 >
 
 
 Conditions Générales   Mentions légales   Plan du site   Publicité   Règlementations