+33 (0)6 07 83 04 78

             
    
                     
Partager
|
  Recommander à un ami
905 courriers.
< - 1 2 3 5 6 7 8 9...302 >
|

Les assistances nous tournent le dos, réponse
Posté le : 10/09/2018
Bonjour ,Francois S s'est dès situation très complexe que je ne peux évoquer ,car beaucoup dise on s'en fout .vous pouvez m'appeler je vous expliquerais le pourquoi de votre situation qui n'est pas isoler Stagnaro 06/80/17/82/02
Marcel stagnaro

Les assistances nous tournent le dos
Posté le : 09/09/2018
Bonjour à tous,

Je suis fils d'un garagiste.
Nous avons acheté un Atego de 2010 d'occasion pour le remorquage.
Dans un milieu très rural, il n'y a pas de grosse entreprise de dépannage, c'est pourquoi ici les garagistes ont tous des dépanneuses (VL pour la plupart, pour leurs clients). Nous pensions donc pouvoir faire du dépannage presque tous les jours... sauf que seuls nos clients directs de l'atelier et la gendarmerie nous apportent des dépannages.

Quelques appels ponctuels d'assistances, mais même après de nombreux courriers, impossibles de se faire référencer ou d'obtenir un contrat !
Soit nous n'avons pas de réponse, soit elle est négative.

Pourtant ... bon nombre d'automobilistes nous demandent pourquoi nous n'avons pas été missionnés et pourquoi ils ont attendus un dépanneur 1h alors que nous sommes à 15mn ...
Camion 6 places, réactivité et réponse à tous les appels, parc ... nous ne comprenons pas pourquoi toutes ces assistances nous tournent le dos et ignorent nos demandes !

Ce n'est pas une question de vie ou de mort car le garage tourne très bien quand même et le camion est un gros plus même si il ne sert pas autant qu'on l'aurait espéré.

Je demande donc à vous, à toutes les personnes qui sauraient répondre à mon interrogation, qui auraient une explication.

Bon dimanche à tous.
francois s

Coup de gueule de Eric Bran
Posté le : 02/09/2018
Bonjour à tous,

Anecdote de ce Dimanche 2 septembre:
Je rentre de dépannage, suite avp, il est 13h10, je décharge les deux voitures accidentées sur le parc fermé et je gare le camion sur le parc, il me reste à baisser les barrières quand un boxer blanc des gens du voyage s'arrête et me demande de lui donner de l'huile 10w40 parce que les magasins sont tous fermés !
Ma response est : non je ne peux pas, je rentre d'inter, on est dimanche et c'est fermé résultat: le ton change, je me fais insulter et menacer de bruler le garage ! Moi, je n'ai même pas répondre !

On doit faire comment ? On doit baisser le froc (pantalon) ou on doit monter au créneaux ?

Tous les jours, on est confronté au ton agressif des gens, des mises en demeurs des clients, des reflexions en tout genre.
Les gens sont horribles, c'est quoi la prochaine étape ? Il sort le flingue et te tire dessus ?
Il n' y a plus de juste milieu, plus de respect, on doit tout à tout le monde, tu bosses donc tu es responsable de la misère des autres ?

J'aurais du réouvrir le garage, lui remplir un bidon d'huile, et puis au moment de payer, il m'aurait dit que c'est trop cher, m'aurait traité de voleur !
Ca devient infernal, ou c'est moi qui comprend rien ?

Je me pose des questions sur l'avenir des professions dépanneur / remorqueur / fourrière / garagiste.
Je sais, c'est partout pareil, et dans tous les métiers, mais l'automobile c'est vraiment pourrit. Et j'ai l'impression que plus les jours passent et c'est de pire en pire.

Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres entrepreneurs mais je serais curieux de savoir si le malaise s'installe chez les autres aussi.
Gérer une entreprise, c'est pas si simple, c'est beaucoups de boulot, gestion administratif, gestion des salariés, gestion du matériel, des batiments, reception / gestion des clients, on a déja fort à faire, sans compter l'inspection du travail qui passe 3 fois en deux ans histoire de te mettre la pression alors que tu as investi 100 000 euros de travaux pour ameliorer les conditons de travail !

Tu t'en prends plein le caisson tous les jours, tu bosses 70 h 80 h 90 h par semaines et tu te fais écraser comme une merde par un petit merdeux d'une vingtaine d'année épais comme une tige de culbuteur ! Et on doit se taire ? Fermer sa gueule ? Se retenir d'en venir aux mains parce que quand tu es depanneur généralement c'est pas du yaourt que tu as dans les bras et que si tu le casses en deux et bien c'est encore toi qui aura les emmerdes. Alors vous faites comment ?
Eric Bran


Bonjour,
Je suis désolé pour cette agression.
Le pire dans cette affaire c'est que vous vous sentez bien seul.

La pression est devenue insoutenable pour une grand nombre d'entrepreneurs, le temps de la diplomatie me semble avoir passé sa date d'expiration.

Pardon pour ce discours peu consensuel, mais il faut se préparer au pire: 
Les caméras doivent être en HD avec un enregistrement autre que local.
Les chiens de garde (bien traités bien sur) sont une alarme dissuasive encore efficace.
Les accès du public doivent être limités qu'à une certaine zone avec aucune vue sur le stock.

Je préconise l'interdiction du public dans les locaux, je préconise la suppression des accès toilettes pour les clients dans tous les cahiers de charges.
Chaque personne se présentant à l'accueil doit être photographiée de manière automatique.
D'autres mesures sont évidement sur ma liste mais elles ne seraient pas du goût de tout le monde, jusqu'au jour où.

Autrement dit, nous pensons à vous et la frustration que vous avez pu ressentir lors de cet évènement.
Restez vigilant, relevez les numéros de véhicules suspects, déposez une main courante aux autorités locales.
Ne lâchez rien.

David Lockwood

905 courriers.
< - 1 2 3 5 6 7 8 9...302 >
 
 
 Conditions Générales   Mentions légales   Plan du site   Publicité   Règlementations